Gouvernance & Territoires

Actualités & observations

Protection de l’enfance : quand le confinement révèle des pistes d’amélioration

Actualité

Jeudi 3 décembre 2020 à 9h30, l’Odas présentera les résultats de son enquête sur les effets du premier confinement sur la protection de l’enfance. Les enseignements tirés de cette crise permettront de mieux adapter les pratiques professionnelles en protection de l’enfance avec en ligne de mire une meilleure prise en compte des besoins de l’enfant.

Effets du confinement sur la protection de l’enfance : l’intervention de Philippe Fabry à l’Odas

Décryptage/Témoignage

Quels liens, effets et changements systématiques nécessaires ? Comment s’inspirer de l’exceptionnel pour transformer le quotidien ? Afin de nourrir les travaux de l’Odas, Philippe Fabry (formateur à l’IRTS de Paris Ile-de-France, expert en travail social) a été invité le 24 septembre à livrer son analyse sur les effets du confinement sur la protection de l’enfance, lors de la réunion du comité de pilotage de la recherche-action « Soutien éducatif et protection de l’enfance ». Durant le confinement, l’Odas a maintenu des liens forts avec les huit départements et la ville participant à cette recherche-action, recueillant ainsi des observations très intéressantes sur la gestion de la crise sanitaire au niveau local notamment les effets sur les enfants, les familles, les relations partenariales et les pratiques professionnelles. A partir de ces témoignages, les chargés d’étude de l’Odas ont construit une enquête nationale (Crise sanitaire et protection de l’enfance: quels effets, quelles réponses ?), soumise aux professionnels, bénévoles et élus en lien avec des familles et/ou concourant au soutien éducatif, pour appréhender de façon plus globale les effets de l’épidémie de Covid-19 sur la protection de l’enfance. Séance spéciale sur la crise sanitaire, la journée du 24 septembre était ainsi l’occasion de présenter aux membres du comité de pilotage, les premiers résultats de l’enquête, apportant ainsi la vision d’autres départements (50% des répondants) mais également celle des autres acteurs du secteur. Philippe Fabry, qui s’est notamment intéressé au turn-over au sein des institutions et aux enjeux du placement familial, a quant à lui été invité pour apporter son témoignage, suite à la publication d’un article en avril 2020 dans l’hebdomadaire ASH, dans lequel il montrait que le confinement a agi à la fois comme un révélateur de la solidité des liens et de la solidarité, mais aussi de la précarité sociale et de la fragilité. Nous retranscrivons l’ensemble de ses propos ici.

Les enjeux financiers portés par les CCAS et CIAS

Actualité

L'Observatoire des Finances et de la Gestion publique Locales (OFGL) a travaillé sur les centres communaux et intercommunaux d’action sociale (CCAS-CIAS) et publie une étude décrivant leurs missions, les effectifs qu’ils mobilisent et les traductions financières de leurs actions. L'Odas a été auditionné dans le cadre de cette étude.

Recherche-action « Dynamiques de coopération des acteurs de la protection de l’enfance »

Recherche

Comment mieux accompagner toutes les familles dans l’éducation de leurs enfants et inclure les plus fragiles dans des approches plus transversales et plus précoces ? La coordination nationale des Cités éducatives (composée de l’ANCT et la DGESCO) et l’Odas partagent l’ambition de faire de l’éducation un enjeu de mobilisation citoyenne. C’est pourquoi l’Odas a été sollicité pour soutenir les dynamiques de coopération entre les différents acteurs de la protection de l’enfance au sein de 10 cités éducatives volontaires, dans une finalité de prévention voire de prévenance.

Etude sur les dynamiques locales d'animation de la semaine bleue

Recherche

Alors que la crise sanitaire a mis en évidence l’isolement des personnes âgées les plus fragiles, l’Uniopss et la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav), qui a fait de la prévention de la perte d’autonomie une de ses priorités, ont engagé un partenariat afin de redynamiser la Semaine Bleue. La Cnav a confié à l’Odas la réalisation d’une enquête permettant dans un premier temps de dresser un état des lieux de l’animation locale de la Semaine Bleue, puis dans un second temps, sur la base des résultats obtenus, de formuler des hypothèses opérationnelles pour renouveler l’animation locale.