Aller au contenu principal
Innovation

Confinement et crise sanitaire : l’Odas recense les initiatives innovantes sur le territoire.

Le confinement a été synonyme d’adaptations et a par conséquent engendré des actions innovantes sur l’ensemble du territoire. L’Odas et Apriles se sont attelés à en faire remonter un maximum à travers une veille et un appel à contribution sur tous les champs de l’action sociale pendant le confinement ainsi qu’à travers une étude sur la protection de l’enfance durant cette même période. Ces deux recensements contribueront par ailleurs alimenter en partie l’étude qui sera lancée à la rentrée en partenariat avec la DGCS sur les bonnes pratiques et la crise sanitaire. Les pratiques les plus inspirantes issues de ces différentes remontées, seront expertisées par Apriles courant 2021.

La crise sanitaire que traverse notre pays montre une fois de plus le rôle primordial des collectivités locales et associations au cœur de nos territoires. Pendant le confinement, l’Odas a fait remonter de nombreuses expérience de toute la France. Ce recensement a été alimenté par un appel à contribution et une veille menés par l’équipe Odas/Apriles, ainsi que par les informations communiquées par son réseau ainsi que celui des associations d’élus comme l’ADF ou Villes de France. Ce travail non exhaustif a permis de lister les actions entreprises par les collectivités pour pallier les urgences et les difficultés rencontrées par les citoyens (pour consulter l’article : ODAS | Covid 19 : bonnes pratiques et ressources). Ces thèmes sont aussi divers que l’accompagnement des publics (informations, repérage et accompagnement des plus fragiles), l’alimentation et l’agriculture (mise en place de ventes ponctuelles sur différents lieux des communes réunissant au maximum 3 producteurs…), l’autonomie et le soutien aux personnes âgées dépendantes et aux personnes handicapées (suivi rapproché des personnes âgées isolées, en lien avec les services d’aides à domicile, distribution de paniers garnis remplis de denrées alimentaires…), la culture (en donnant un accès gratuit aux médiathèques numériques des départements et communes, découverte ou redécouverte virtuelle des collections des musées, …) l’économie et l’accompagnement des entreprises (en augmentant les avances de marché ou en soutenant financièrement à la vente en ligne de produits locaux, …), le champ de l’enfance et de l’éducation (mise à disposition de tablettes et d’ordinateurs complémentaires à destination des élèves et des enseignants,…), la lutte contre les violences conjugales et intrafamiliales (sensibilisation des publics à la recrudescence des violences conjugales et intrafamiliales et aux dispositifs de soutien existants, …), le renforcement des dispositifs de santé ou encore l’insertion.

Par ailleurs, l’Odas a mené une étude sur les effets du confinement sur la protection de l’enfance dont les résultats ont été publiés le 3 octobre : Protection de l'enfance : quand le confinement révèle des pistes d'amélioration. Cette étude, en plus d’avoir révélé une capacité d’innovation et de réaction de la part des professionnels concernés, a aussi été le moyen de faire remonter des initiatives locales sur l’ensemble du territoire telles que la création de lieux d’accueil et de répits éphémères, la mise en place d’aides financières et alimentaires à destination des familles, le dons de matériels pour les enfants et les jeunes, des actions de soutiens à la parentalité, des actions pour l’accompagnement quotidien des enfants et des jeunes ainsi que la création de nouveaux partenariats. Ces actions sont listées en annexe de la publication, au sein d’un répertoire d’initiatives locales.

Enfin, la direction générale de la cohésion sociale (DGCS - Ministère des solidarités et de la santé) a fait appel à l’Odas pour capitaliser les bonnes pratiques et initiatives inspirantes des collectivités locales et de leurs partenaires pendant la crise sur le champ social. Ce travail donnera lieu à l’expertise par Apriles d’une dizaine d’actions qui pourront être pérennisées, reproduites sur d’autres territoires (en savoir plus).

L’année 2021 sera ainsi en partie dédiée à l’expertise des actions les plus emblématiques et les plus prometteuses de transformation sociale, et à l’analyse de leurs facteurs de réussite. Avec un objectif : que les enseignements tirés de cette crise permettent de mieux adapter les pratiques professionnelles et les politiques publiques aux évolutions sociales de notre pays.